// CHRONIQUES ARTISAN //

// CHRONIQUES ARTISAN //

C’est notre amie éditrice Elise Boulay qui prend la plume pour vos raconter sa version d’ARTISAN ! Enjoy !

« Le KKC orchestra nous livre son deuxième album, « Artisan ». Un titre à l’image de leur musique : aboutie et créative. Les quatre hommes travaillent les sons, assemblent les voix, contredisent les rythmes. Ils créent des chansons mêlant les genres et se jouant des codes. Entre rap, soul, électro, tantôt violent, tantôt doux « comme un doudou », Artisan est l’album de la maturité, il est à espérer, de la consécration.

Aurélien Calvo, Julien Champreux, Cyrille Brotto et Michael Fontanella passent d’un instrument à l’autre, ne se refusent rien – ni dans les sujets de leurs chansons, les instruments qu’ils choisissent ou la langue qu’ils adoptent. Ils chantent ceux qui les entourent, leur producteur, leur bébé, la société, la vie… sans avoir peur de sembler naïfs mais juste pour dire vrai, et ils sonnent juste.

Comme l’artisan, ils aiment le travail bien fait, la matière, soignent les détails, inventent des associations. Dans Sunshine par exemple,et sûrement une des plus belles chansons de l’album, les voix se répondent, les inspirations sont multiples. Jazz, swing et électro au-dessus desquels s’élève la voix claire de Julien Champreux. Chaque mesure est cousue main, l’ensemble est aussi émouvant qu’entraînant. Et c’est peut-être là leur force, offrir une musique enjouée et nostalgique. Des chansons qui s’enchaînent et ne ressemblent pas sans pour autant se trahir.

Quand les autres groupes s’essoufflent, le KKC garde toute sa fraîcheur et se renouvelle. Le premier album du groupe toulousain devenu figeacois, laissait présager un avenir prometteur. On aura attendu 4 ans, mais le résultat valait l’attente. »



X